AMPLI (Pau – 64)

L’association AMPLI, créée en 1983 par des musiciens, est issue du mouvement associatif et de ce qu’on appellera plus tard les musiques amplifiées puis, les musiques actuelles. Son projet associatif se développe autour de l’aide à la création, les concerts tout en assurant la médiation et la sensibilisation des publics, l’accompagnement de projets, le travail en réseau, l’action culturelle, et en proposant une politique tarifaire facilitant l’accessibilité.

L’association AMPLI c’est : une équipe de 8 permanents / 6 intermittents / 3 services civiques / une quinzaine de bénévoles. La gestion d’un équipement : La Route du Son (400 places / 1 centre info / 4 studios de répétition / 1 studio d’enregistrement). Des concerts : 50 concerts / 110 groupes / 50 groupes locaux / 80 % de partenariats / 50 partenaires. Des répétitions : 3500 heures de répétitions / 80 groupes inscrits / 6 jours d’ouverture par semaine. De l’accessibilité : 13 € tarif moyen d’un concert / 5 € l’heure de répétition / gratuité des résidences. De l’accompagnement : 115 projets accompagnés / 15 groupes enregistrés en studio / 20 résidences scéniques / 300 heures de répétitions accompagnées. De l’action culturelle : 500 heures d’action culturelle / 1100 bénéficiaires. De la ressource : 6 soirées d’info / 800 ouvrages.

LE ROCHER DE PALMER (Cenon – 33)

Au cœur du parc Palmer de Cenon, la première scène numérique des cultures du monde propose une programmation ouverte à tous les courants musicaux, mêlant au jazz et aux musiques du monde, le rap, le rock, la chanson, la musique classique ou l’électro. Le Rocher de Palmer rassemble trois salles de concert à l’acoustique remarquable (1200 places, 650 et 450) mais aussi un centre de documentation dédié aux musiques du monde, des galeries d’exposition, une pépinière créative, un espace de coworking et des studios de formation dans un bâtiment sculptural devenu, depuis 2010, un incontournable de l’agglomération bordelaise. Le Rocher de Palmer développe également de nombreuses actions de pratique et de découverte des cultures du monde en direction des publics : ateliers, résidences, master-classes, rencontres, siestes musicales, conférences etc.

ROCKSCHOOL BARBEY (Bordeaux – 33)

Depuis 1988, la Rock School Barbey défend un projet basé sur une idée simple : rendre la musique accessible au plus grand nombre et participer ainsi au mieux vivre ensemble dans la plus grande diversité des cultures populaires qui composent notre société. Elle décline cette idée-force dans toutes ses actions et oeuvre pour la jeunesse, en agissant pour les initiatives génératrices de convivialité et de lien social, en favorisant les projets créatifs et innovants.

Le projet de l’association repose sur 3 axes principaux : transmettre, échanger et sensibiliser (projet pédagogique porté par l’éducation populaire avec la Rock School et la Rap School, sensibilisation aux questions sociétales au travers de la diffusion musicale, partenariat avec le collectif Sida 33…) repérer et accompagner (Rock School Pro, Musiques et Quartiers, tremplins, studios de répétitions, enregistrements, résidences, Bus Rock, Actions culturelles en milieu scolaire, culturel et rural..), diffuser, révéler et découvrir (programmation, festival Ouvre La Voix, participation à la Fête de la musique, Novart, Agora, Fête du fleuve..)

FEDERATION HIERO (Limoges – 87)

La Fédération Hiero Limoges est une association loi 1901 née en 1997 du regroupement d’acteurs des musiques actuelles qu’il s’agisse d’associations, de musiciens ou de passionnés de musiques. Nous œuvrons pour « assurer la pluralité culturelle ; contribuer au développement culturel, social et artistique des musiques et pratiques culturelles actuelles y compris au travers d’activités de production de spectacles, d’édition ou d’actions de formation, d’enseignement et d’insertion.

160 adhérents et 12 associations membres – 8 500 spectateurs – 190 projets conseillés par La MAnet – 25 concerts organisés – 60 groupes programmés – 50 prestations vendues pour les groupes de « La Discomobile » – 1500 scolaires sensibilisés aux risques auditifs – 5 salariés permanents (4,3 ETP) – 30 intermittents employés – 45 bénévoles actifs ayant participé à nos activités à hauteur de 1470 H – 50% d’autofinancement.

LE SANS RESERVE (Périgueux – 24)

Le Sans Réserve est une salle de concert de 500 places debout dévolue aux musiques amplifiées. C’est l’association « Sans Réserve » créée le 30 Avril 2002 qui assure à titre exclusif la gestion de cet équipement par convention avec la Ville de Périgueux, propriétaire des lieux. Les actions reposent sur un projet artistique et culturel qui se décline autour des missions suivantes : Aide au développement des pratiques en amateur (formation, répétition, accompagnement, résidence), Action culturelle et Diffusion.

Le Sans Réserve programme environ 40 concerts par an avec des premières parties issues du département. Des co-organisations sont également réalisées avec des associations locales. L’association Sans Réserve est adhérente au réseau national Fédélima depuis décembre 2002, ainsi qu’au réseau régional RIM (Réseau des Indépendants de la Musique) qui regroupe le RAMA (Réseau Aquitain des Musiques Actuelles), le PRMA (Pôle Régional des Musiques Actuelles de Poitou-Charentes), la Feppia (Fédération des Éditeurs et Producteurs Phonographiques Indépendants d’Aquitaine) et des acteurs des musiques actuelles en Limousin.

ROCK & CHANSON (Talence – 33)

Rock et Chanson est une association dédiée à la pratique des musiques actuelles en amateur et professionnel. Labellisée Scène de Musiques Actuelles (membre de la SMAC d’agglomération bordelaise qui regroupe aussi le Krakatoa, la Rockschool Barbey et le Rocher Palmer), elle propose l’un des équipements les plus performants de la nouvelle Aquitaine : 8 locaux de répétition avec backline complet, une école de musiques actuelles, un centre ressource, une salle de concert l’Antirouille, un studio d’enregistrement. Depuis sa création en 1985, Rock et Chanson s’efforce de mener de multiples projets culturels et artistiques  en lien avec les acteurs du territoire :

Accès universel à la culture – Formation, sensibilisation – Nombreuses actions culturelles (milieu scolaire, centres sociaux, médiathèques, hôpitaux, lieux de vie, maisons de retraite, CE, clubs, etc.) – Développement d’outils pédagogiques, notamment les Boîtes Electriques. Pratique dans des conditions professionnelles (répétition, résidence) – Studio d’enregistrement – La Forge : découverte et accompagnement d’artistes émergents – Diffusion de la création artistique – Nombreuses interventions extérieures (festivals, carnavals, actions culturelles, etc.) – Membre fondateur et actif de plusieurs organisations liées à la filière culturelle et musicale : RIM, AGEC, CONFER, Collectif PACAP.

BEAUB’FM (Limoges – 87)

C’est en 1987 que des jeunes du quartier de Beaubreuil, à Limoges, créent ce qui allait devenir la première radio associative de la région et plus tard l’une des radios les plus écoutées en Europe via le réseau internet. 1992 : obtention d’une autorisation officielle du C.S.A. d’émettre sur le 89.00Mhz.

Gérée par l’association MEDIAS BEAUBREUIL, la radio Beaub fm emploie aujourd’hui quatre permanents et se veut avant tout une radio de proximité et d’intégration, en refusant le stigmate du « quartier difficile » et en renforçant l’image d’un dynamisme collectif où chacun pense construire positivement. En effet située en périphérie de la ville de LIMOGES, dans un quartier de 10 000 habitants composés à 15% de ressortissants d’une dizaine d’éthnies différentes, la radio concentre ses efforts sur le dialogue social, la lutte contre l’exclusion et la discrimination sous toutes ses formes. Il existe un « réseau associatif » caractérisé par une interconnaissance forte entre ses acteurs, par une capacité bien réelle d’impulser des projets partenariaux et d’agencer les actions respectives de manière cohérente.

KRAKATOA (Mérignac – 33)

Si le Krakatoa est une salle de référence dans les musiques actuelles (labellisée par le Ministère de la Culture SMAC – Scène de Musiques Actuelles en 1996, et SMAC d’agglomération bordelaise en 2012), c’est qu’elle a toujours su, depuis sa création, offrir au public une programmation exigeante, rigoureuse et diversifiée, ouverte sur les styles et les découvertes, les jeunes et les moins jeunes, les débutants et les confirmés.

C’est également parce que très vite est apparue dans le projet culturel et artistique de ce lieu la volonté affirmée de soutenir les groupes émergents et la scène locale que le Krakatoa est devenu le lieu incontournable de l’accompagnement et de l’aide à la professionnalisation. Dès 1993, le Krakatoa a fait le choix d’axer une partie importante de ses activités pour soutenir les musiciens locaux en créant La Pépinière. Résidences, répétitions, sessions de formation, conseils, 25 années au service de l’émergence et de l’accompagnement de projets artistiques. 25 ans après sa création, la Pépinière est devenue un dispositif d’aide à la création et à la professionnalisation parmi les plus reconnus et actifs de France avec plus de 130 projets soutenus.